A la chasse aux papillons

Publié le par Antoine Miniours


 

Le suivi des oiseaux, c'est fini... Depuis quelques semaines ces braves bêtes sont trop occupées avec l'éducation de leur petiots pour chanter. Par contre pour ceux qui travaillent sur les plantes et les papillons, ce n'est que le début des festivités. Or c'est justement le travail de Jaqueline que d'étudier ces deux groupes sur les sites où nous avons fait le suivi des oiseaux ces derniers temps. Jaqueline, est comme Ine thésarde au sein du grand projet d'étude écologique et sociologique de l'université de Lünenbourg en Transylvanie pour lequel je travaille. Entre la fin du suivi piaf et le début des transects ours, j'ai donc eu l'occasion d'accompagner son équipe durant quelques jours.

 

http://spiderphat.free.fr/Antoine/Jacqueline.jpg

La voici, la fameuse et adorable Jacqueline


Le suivi bota consiste a inventorier et quantifier toutes les plantes présente dans un quadrat de 1m2. Pour chacun des sites de un hectare, 8 quadrats ont étés placés au hasard, ce devraient être représentatifs du secteur étudié. (Pour rappel nous avons 5 sites par village et 30 villages, je vous laisse calculer le nombre de quadrats a réaliser!) Dan de Joseph, les botanistes de Jaqueline passent donc leur journée le nez dans l'herbe a compter les graminées, bref un travail qui semble passionnant mais qui me provoque des crise d'éternuement... Une belle excuse pour préférer courir après les papillons !


http://spiderphat.free.fr/Antoine/Bota.jpg

Dan et ses graminés


Pendant que les botanistes sont assis dans l'herbe, Rémi et Jaqueline passent leurs temps a réaliser des transects a la vitesse folle de 50m en 5 minutes. Lorsqu'un papillon croisent leurs chemin, ils se mettent soudain à courir comme des dératés leur filet a la main, proférant des insultes lorsque le petit animal s'échappe. Ils réalisent ainsi 4 transects sur chaque site, identifiant et de comptant les papillon qui passent à leur portée.

 

http://spiderphat.free.fr/Antoine/Papillon.jpg

J'ai essayé, c'est pas aussi simple qu'il n'y parait !

 

Si la détermination du genre est plutôt aisé, identifier un papillon jusqu'à l'espèce nécessite souvent la capture de l'individu, afin de pouvoir déceler la couleur du bout des poils de l'aile arrière ou le nombre d'écaille bleues dans la troisième ocelle de l'aile avant, espérant ne pas tomber sur un individu trop vieux pour lesquels ces critères microscopiques ne sont plus visibles. Voici un très court appercu de ce que j'ai pu attraper.

 

http://spiderphat.free.fr/Antoine/Gaz%C3%A9.jpg

Là c'est simple, un blanc avec des nervures noires c'est Aporia crataegi

 

http://spiderphat.free.fr/Antoine/Map.jpg

Pas trop compliqué non plus l'Araschnia levana, ses couleurs et ses motifs sont facilement différentiables

 

http://spiderphat.free.fr/Antoine/plebejus.jpg

Bon, pour celui là ça se complique : si il a une petite épine sur la patte avant c'est un Plebejus idas, sinon probablement un Plebejus argus... Montres voire ta patte un peut ?

 

Par Antoine, le 23 juin 2012 à Sighisoara


Brașov

Publié le par Antoine Miniours


Au XIII° siècles les chevalier Teutoniques ont pour ordre de fortifier la petite ville de Brașov, située à la courbure des Carpates, dans le but d'arrêter ou de limiter les invasions Mongoles. Les puissants remparts resteront en activité jusqu'au XVIII° siècle et seront en partie détruits au XIX° siècle pour permettre l'extension de la ville.

 

http://spiderphat.free.fr/Antoine/Brasov%20(800x534).jpg

La ville médiévale 

 

Brașov est aussi la ville parfaite pour commencer calmement quelques jours de vacances, avec un centre ville coquet, des cafés sympathiques et un petit chemin menant aux tours de gardes sur la colline, depuis lesquelles on a une vue agréable sur la vielle ville.


http://spiderphat.free.fr/Antoine/Brasov2%20(800x534).jpg

Vue sur l'Eglise Noire depuis la Tour Blanche


Après une demis heure de route sinueuse, nous arrivons à Măgura, petit village au coeur du Parc National Piatra Craiului. Nous décidons de nous arrêter là, la route n'allant pas plus loin.

 

http://spiderphat.free.fr/Antoine/Magura%20(800x534).jpg

Paysage de Măgura


Măgura est un point de départ parfait pour de nombreuses randonnées, nous n'avons malheureusement plus qu'un jours et demis de vacance... Un séjour court mais parfait, une randonnée passant des prairies fleuries aux forêts gorges profondes en passant par les forêts de sapins. Nous avons eu la chance d'observer un chamois et son petit, des martinets à ventre blancs et une famille de merles à plastron. Bref, d'excellentes vacances !


http://spiderphat.free.fr/Antoine/Randomagu.JPG

 Sur les sentiers...


Par Antoine, le 17 juin 2012 à Brasov


Sighișoara

Publié le par Antoine Miniours


Déjà trois mois de passés à Sighișoara, il est grand temps que je vous présente cette petite ville médiévale au cœur de la Transylvanie. L'ancienne citée fortifiée se trouve principalement sur les flancs d'une colline, juste en face de celle où est perchée notre maison. 


http://spiderphat.free.fr/Antoine/Sighisoara%2027-04%20(5)%20(800x534).jpg

Depuis le balcon

 

Les rempart et 14 tours protégeaient la citadelle, construite au XIIe siècle par les Saxons. La tour de l'horloge, la plus belle d'entre elles, contrôle l'entrée principale et gardait les trésors de la ville.


http://spiderphat.free.fr/Antoine/Sighisohara%2010-04%20(2)%20(534x800).jpg

La tour de l'horloge

 

Aujourd'hui la tour de l'horloge a été transformée en musée, dont la partie la plus intéressante est sans doute la vue que l'on a depuis le sommet.


http://spiderphat.free.fr/Antoine/Sighisoara%2027-04%20(30)%20(800x532).jpg

On peut même chercher à voire notre maison au loin

 

Le centre ville a gardé intact son charme médiéval, malgré les constructions plus récentes. Il est très agréable de se promener dans les ruelles colorées ou le long des remparts.


http://spiderphat.free.fr/Antoine/Sighisohara%2010-04%20(4)%20(800x534).jpg

Montée vers la citadelle le long des remparts.

 

 Sighișoara est aussi réputée pour être la ville de Vlad Dracul, le père du célèbre Vlad l'Empaleur ou Dracula. Sachant cela, comment éviter de frissonner lorsque l'on travèrse le vieux cimetière Saxon ?


http://spiderphat.free.fr/Antoine/Sighisoara%205-04%20(15)%20(800x534).jpg

A l'entrée du cimetière Saxon


Par Antoine, le 6 juin 2012 à Sighisoara


Retrouvailles

Publié le par Antoine Miniours


J'aime partager le bonheur que j'ai à arpenter, découvrir et comprendre ces paysages qui m'accueillent pendant quelques mois. C'est d'ailleurs l'un des objectifs de ce blog ! Imaginez donc mon bonheur lorsque je peux durant quelques jours guider ceux qui sont venus de loin pour me retrouver. J'ai ainsi pu faire découvrir à Odile et Daniel les villages, châteaux et églises fortifiées que j'ai aimé visiter, leurs faire goûter quelques spécialités gastronomiques et les guider au milieu des collines, des pâtures et des forêts.


 http://spiderphat.free.fr/Antoine/popamaman.jpg

Quel bonheur d'être au milieu d'une famille réunie


Ils ont aussi eu la chance de pouvoir se lever à 4h30 le matin pour m'accompagner dans la recherche des oiseaux chanteurs... Un effort qui en valait bien la peine les levers de soleil sur les prairies couvertes de rosées sont toujours un spectacle extraordinaire !


 http://spiderphat.free.fr/Antoine/Obspiaf.jpg

Les oiseaux chantent dans la lumière du petit matin


Lors de nos escapades, nous avons eu la chance de pouvoir bien observer et quelquefois photographier une grande diversité d'oiseaux quelquefois peut communs tels que les pies grièches, les loriots, les pics et même une chouette de l'Oural. On n'aurait pu demander mieux !


 http://spiderphat.free.fr/Antoine/Photo.jpg

Séance photo, les pics noirs se laissent admirer


Ils sont repartis il y a quelques jours en me laissant de très bons souvenirs, du vin et du saucisson... Merci beaucoup, j'espère que vous avez apprécié votre séjour autant que moi. 


http://spiderphat.free.fr/Antoine/Saucisson.jpg

Précieuses dentrées introuvables ici


Par Antoine, le 28 mai 2012 à Sighisoara


Rencontres

Publié le par Antoine Miniours


Le 10 avril, nous avons commencé le suivi des oiseaux nicheurs dans 30 villages de la région. L'objectif est de comparer l'avifaune autours des villages protégés par Natura 2000, ou par la directive oiseaux avec celles des villages sans mesure de protection particulière. Pour chaque village il nous faut donc recenser sur cinq points tous les oiseaux que nous voyons ou nous entendons dans un hectare de forêt, de pâture ou de zone arable. Pour ce faire, tous les matins au lever du soleil, Ine, Rémi et moi même (accompagné de Cathy) partons chacun dans un village.


http://spiderphat.free.fr/Antoine/Suivi%20ornitho%20(800x534).jpg

Dix agréables minutes pendant le point d'écoute sous le soleil du matin.


Quelquefois, l'un d'entre nous est accompagné par Lunja, une sympathique et souriante étudiante à l'université de Lünebourg, malheureusement déjà repartie pour l'Allemagne. Mais la plupart du temps, ces escapades matinales sont l'occasion de promenades en solitaire, propice à tout genre de rencontre, qui ne manquent pas d'émotions.


 http://spiderphat.free.fr/Antoine/Adonis%20(13)%20(800x534).jpg

Lunja !


Tout d'abord les oiseaux, c'est tout de même pour ça que je me lève à 4h, je ne crois pas en avoir déjà vu une telle diversité. Les très nombreux bosquets au milieu des pâtures ou cultures traditionnelles et les grandes forêts abritent un nombre incroyable d'oiseaux, de la mésange charbonnière à la chouette de l'Oural, en passant par le pouillot siffleur et l'aigle pomarin. Ces mêmes habitats font aussi le bonheur de mammifères, et c'est toujours un plaisir que de croiser le chemin d'un renard, de chevreuils de cerfs ou d'écureuils. Mais la Transylvanie est surtout connue pour abriter quelques grands prédateurs tel que le loup ou l'ours. Je ne peut empêcher un frisson de me parcourir lorsque je découvre les traces de mes congénères... Mais ce frissions c'est transformé en tremblement, à la fois de peur et d'excitation, lorsque j'ai entendu l'un d'eux à moins de 20 m de moi il y a quelques jours.


http://spiderphat.free.fr/Antoine/Chaton%20(800x534).jpg

 Face à face avec un autre grand prédateur.


Ceux que je crains le plus de rencontrer, ce sont les chiens. Si certains sont d'adorables toutous qui ne demandent rien d'autres que jouer, certains peuvent très rapidement devenir agressifs voire dangereux si on a le malheur de s'approcher un peut trop. Le meilleur ami de l'homme me vaut donc souvent de conséquents détours à travers les buissons et les pâtures escarpées.


 http://spiderphat.free.fr/Antoine/Leika%20(800x534).jpg

Attention chien méchant...


Lorsqu'il n'y a pas trop de chiens, j'en profite pour m'approcher des troupeaux pour "discuter" un peut avec les bergers. 


http://spiderphat.free.fr/Antoine/pature%20(800x534).jpg

J'ai pensé devenir berger, mais ils n'accepent pas les ours dans le métier.


Qu'ils soient Roumains, Hongrois, Saxons ou Roms, les gens que je rencontre sur mon chemins sont la plupart du temps extrêmement sympathiques et c'est un réel plaisir que de partager quelques instants avec eux. Ca s'arrête souvent à un bonjour et des paroles que ni l'un ni l'autre ne comprennent, mais quels sympathiques moments !


http://spiderphat.free.fr/Antoine/Tracteur%20(800x534).jpg

Ce maître d'école-agriculteur à même accepté de me faire faire un tour en tracteur.


Par Antoine, le 7 mai 2012 à Sighisoara




Science en péril

Publié le par Antoine Miniours


Le danger n’est pas toujours là où on l’attend… On m’avait dit de faire attention aux ours, de me méfier des Roms et d’éviter les vampires, mais jusqu’à présent ceux-là ne m’ont jamais posés de problèmes, au contraire. Mais qui se serait méfié de ce couple d’adorables petits vieux ?


http://spiderphat.free.fr/Antoine/P%C3%A9ril.jpg

Sur la route de Vidacut.


Hier matin, je suis parti faire mon recensement des oiseaux chanteurs dans l'un des nombreux village perdu au fin fond de la Transylvanie : Vidacut. Le temps était un peu maussade, mais les oiseaux chantaient et une belle éclaircie semblait s'annoncer. Grive draine, pinson des arbres rouge gorges et bruants jaunes étaient au rendez vous pour mes deux premiers points d'écoute, c'est donc pleine d'espoir que j'ai traversé le village à 8h15 pour me diriger vers les 3 autres points. Mais un camion barrant le passage de la rue, je décidait d'arrêter la voiture ici, d'autant plus que la suite de la route semblait bien boueuse. C'est là que je les ai rencontré, en sortant de ma voiture carte et GPS à la main, je devais avoir l'air perdu...


http://spiderphat.free.fr/Antoine/P%C3%A9ril%20(2).jpg

Quoi, j'ai l'air perdu moi ?


Des étrangers, ils ne doivent pas en voir beaucoup dans ce bout du monde. C'est donc très gentiment qu'ils m'ont proposé leur aide, en Roumain et en Hongrois peut être. Mon vocabulaire Roumain s'étendant actuellement à 3 mots (Bună ziua, mulţumesc et pâine), je leur ai tendu une feuille où tout notre projet est expliqué en Roumain, en essayant de leur expliquer que je voulais juste aller dans la pâture un peut plus loin. Je ne sais pas vraiment ce qu'ils m'ont répondu, mais ils ne m'ont pas laissé y aller, m'obligeant à venir boire un café et manger une délicieuse tranche de brioche au noix et aux fruits sec faite maison. Pendant que madame allait chercher l'institutrice qui parle Allemand, monsieur après avoir vainement essayé de trouver ses lunettes pour lire la papier, m'a fait goûter le miel de sa production, de quoi combler l'ours gourmet que je suis !


http://spiderphat.free.fr/Antoine/P%C3%A9ril%20(3).jpg

Nous avons aussi acheté un pot de miel... Délicieux !


L'institutrice est finalement arrivée 20 minutes plus tard et, à ma plus grande surprise, mon niveau exécrable en Allemand me permet tout de même de comprendre un minimum. Pour m'exprimer par contre c'est un peut plus long, il m'a fallu 20 minutes supplémentaire pour que tout le monde comprenne enfin que je dois vraiment aller dans cette pâture pour y étudier les oiseaux, que bien sûr je ne vais pas prendre la voiture dans ce chemin boueux et que oui, promis, je fais attention aux chiens ! Avant de me laisser partir, ils ont absolument tenu à me montrer les nids d'oiseaux de leur jardin, les ruches et la roulottes pour la transhumance des abeilles.


http://spiderphat.free.fr/Antoine/P%C3%A9ril%20(1).jpg

Une roulotte pour des abeilles !


A 9h40, j'étais enfin sur mon troisième point d'écoute et c'est au pas de course que j'ai fini ma matinée, les suivis devant être terminé avant que les oiseaux ne cessent de chanter, vers 11h actuellement.

 

Par Antoine, le 17 avril 2012 à Sighisoara


Pic et pic

Publié le par Antoine Miniours


Le printemps commence timidement à pointer son nez en Transylvanie. La neige a presque totalement fondu, ce qui transforme le paysage et facilite nettement les déplacements. Les bourgeons des arbres gonflent sans pour autant verdir et les premières fleurs du printemps apparaissent doucement, plus belles les unes que les autres.


http://spiderphat.free.fr/Antoine/IMG_5670%20(800x534).jpg

Je profite des premiers soleils printaniers

http://spiderphat.free.fr/Antoine/IMG_5760%20(534x800).jpg

Abrité sous l'élébore pourpre


Avec les températures clémentes des ces dernières semaines, nous avons pu bien avancer le suivi des pics dans les pâtures arborées et les forêts. Sur chaque station nous écoutons durant 20 minutesles cris et tambourinages de ces oiseaux affin de savoir quelles espèces sont présentes dans ces différents paysages et dans quelles proportions.


http://spiderphat.free.fr/Antoine/IMG_5998%20(800x534).jpg

Concentrés dans le travail


Pour les inciter à se manifester, nous utilisons la repasse, un haut parleur qui pendant quelques secondes reproduit le cris des oiseaux. Nous avons ainsi pu trouver les 6 espèces recherchées, le pic épeichette, le pic mar, le pic épeiche, le pic cendré, le pic vert et le pic noir. Ces données seront reliées aux mesures d'arbres que nous avons réalisées plus tôt afin de mieux connaitre l'habitat de ces oiseaux en Transylvanie.


http://spiderphat.free.fr/Antoine/IMG_5414%20(800x534).jpg

Je suis le DJ des pâtures !


      Par Antoine, le 5 avril 2012 à Sighisoara


Dans la neige de Transylvanie

Publié le par antoine-miniours


Voici maintenant un peut plus de deux semaines que je suis à Sighisoara en Roumanie et c'est avec émotion que j'écris ce premier article sur le monde des "grands". En effet, j'ai décidé de suivre Cathy dans ses aventures et ainsi de vivre pleinement mon métier d'ours reporter. Nous avons rejoint une équipe de scientifiques fort sympathique, Ine une Néerlandaise qui prépare un doctorat, Tibi un post-doc Hongrois et Arpi un ornithologue Roumain.


http://spiderphat.free.fr/Antoine/Ine-Arpi.jpg  http://spiderphat.free.fr/Antoine/Cathy-Tibi.jpg

Deux équipes ont été formées, en haut Ine et Arpi, en bas Tibi et Cathy

 

Nous traversons des paysages de collines enneigées entre lesquelles se cachent parfois de petit villages ruraux où il est très fréquent de croiser des charrettes tirées par des chevaux. J'ai l'impression d'évoluer dans ces dioramas que j'ai l'habitude de visiter, mais en plus grand !

Ces deux premières semaines étaient consacrées à l'étude des pâtures arborées dans la zone Natura 2000 autour de Sighisoara. Ces milieux sont issus de l'agriculture traditionnelle locale et l'on voit encore de vieux bergers, accompagnés de leur chien, y mener les moutons du village. L'étude devrait permettre de mieux connaître ces milieux et les espèces qui y vivent et l'utilisation qui en est fait actuellement par les populations locales. En effet, comme partout, l'agriculture traditionnelle est petit à petit abandonnée au profit d'une agriculture plus moderne. Quel est la valeur écologique et culturelle des anciennes pâtures arborées en Transylvanie ?


http://spiderphat.free.fr/Antoine/Woodpasture.jpg 

          Un exemple typique de "wood pasture"  


Le travail consiste à caractériser au mieux ces habitat, en identifiant et mesurant les arbres, évaluant leur état de santé, quantifiant l'embuissonnement...


     http://spiderphat.free.fr/Antoine/Antoine%20(2).jpg

Mesure du diamètre des arbres


Nous voici donc parti avec mètre enrouleur et GPS pour affronter les 50 cm de neige. 


  http://spiderphat.free.fr/Antoine/Neige.jpg

Merci à Lescargotte pour cette écharpe qui m'est bien utile ici !


La progression est difficile, mais le soleil et la bonne humeur sont au rendez vous, les bonnes surprises aussi. J'ai pu voir mes premières traces d'ours... Un peut plus grosses que les miennes ! Je vis ici une aventure passionnante et compte bien continuer à vous en faire profiter régulièrement.


     http://spiderphat.free.fr/Antoine/Traceours.JPG

Je me sent si petit à côté

 

 Par Antoine, le 16 mars 2012 à Sighisoara

 

 


L'ours reporter

Publié le par antoine-miniours


 

 

 

Ca y est, je me suis enfin décidé à prendre ma plume électronique et créer mon propre blog. Je pourrais ainsi vous raconter plus facilement les aventures de l'ours reporter que je suis.

A très bientôt

Antoine

http://spiderphat.free.fr/Antoine/Reportours%20004.JPG

 

 

 

 

 


<< < 10 11